LE mot de l'entraîneur

Quel est ton parcours tennistique et professionnel ?

Je m’appelle Benjamin BURQUIER, j’ai 32 ans et je me suis installé dans la région en 2018. J’ai découvert le tennis au TC Romans à l’âge de 6 ans. Par la suite, j’ai commencé la compétition et participé à de nombreux tournois nationaux jusqu’à mon adolescence. J’ai atteint le classement 1/6 à 20 ans et joué en championnat de France avec mon club formateur de Romans-Sur-Isère. Je suis actuellement classé 4/6. Professionnellement parlant, j’ai commencé à enseigner le tennis en tant qu’initiateur à l’âge de 14 ans. A la suite de mes études, où j’ai obtenu une licence LLCE Espagnol, j’ai décidé de faire de ma passion mon métier. J’ai ainsi passé mon Diplôme d’Etat de la Jeunesse de l’Education Physique et Sportive section tennis en 2010.

Pourquoi avoir choisi le Club de Menthon ?

C’est un club accueillant, situé dans un cadre très agréable. Il possède de belles infrastructures avec un club house chaleureux ouvert à la restauration, 4 terrains béton poreux ainsi que 2 terres battue, surface idéale pour concilier la pratique de ce sport tout en préservant le dos et les articulations. Avoir ces deux surfaces différentes facilite la répartition pour tous avec les deux terrains en terres battue réservés principalement aux adhérents et les autres terrains réservés à nos jeunes de l’école de tennis.

Pourquoi as-tu choisi d’enseigner le tennis ?

Etant passionné de sport et plus particulièrement de tennis, j’ai voulu tout simplement en faire mon métier. Je prends beaucoup de plaisir à être avec les jeunes, leur transmettre ma passion et mon savoir, comprendre ce qui va ou ne va pas et leur permettre de s’améliorer par la suite tout en s’amusant.

Quelle est ta philosophie du tennis et de son enseignement ?

 

Le tennis reste un jeu et une bonne façon de se défouler et de partager le plaisir de jouer ensemble. L’enseignement pour les enfants est très important. Selon moi, il faut les accompagner dans la pratique du tennis à travers une approche conviviale et ludique. Chaque enfant doit ainsi venir à son entrainement avec le sourire pour passer un bon moment avec ses copains et son entraîneur. Au-delà de la performance, cet aspect-là est primordial pour les jeunes ; prendre du plaisir à jouer au tennis et donc valoriser la convivialité entre tous. Le tennis doit apporter un épanouissement aux enfants en leur inculquant par la même occasion des valeurs fondamentales telles que le respect, le fair-play et la tolérance.

Quels sont tes points de vigilance dans ton enseignement aux enfants ?

 

Il faut toujours s’adapter à l’enfant et ainsi adapter les entraînements en fonction de chacun. Chaque enfant est différent, de par son niveau, son caractère, ses envies et ses attentes. Le moniteur doit donc avant tout enseigner la pédagogie du tennis aux enfants avec une certaine rigueur tout en essayant de comprendre les enfants et de leur apporter ce dont ils ont besoin pour leur épanouissement personnel. Le discours reste le même mais toujours adapté.

Quels conseils peux-tu donner pour progresser et s’améliorer ?

 

Je donnerai un seul conseil : se faire plaisir et s’amuser.

Quel est ton meilleur souvenir de tennis ?

 

Je pense en premier aux entraînements, aux rencontres par équipe avec les copains, au temps passé à s’encourager les uns les autres, à passer du temps ensemble, à partager des émotions sur des rencontres serrées, dans les défaites comme dans les victoires. Je pense que même si le tennis reste un sport individuel quand on est enfant l’épanouissement passe par la convivialité et le partage avec les autres.

Peux-tu nous raconter une anecdote ?

 

Quand j’avais 12 ans, j’ai participé au Championnat de France de ma catégorie. Je me suis incliné en 1⁄4 de final contre un certain ... Gaël ! Je préfère ne pas dire le score, il était déjà le meilleur.

Quels sont tes projets pour le TCM ?

Je suis attaché aux jeunes que je vois grandir et progresser tout au long de l’année. Et la première des choses qui me tient à cœur est de fidéliser tous ces enfants. Ensuite j’aimerais développer l’Ecole de Tennis adulte, organiser des animations pour amener les parents des enfants à venir découvrir le tennis. Je sais le Bureau du Club très investi dans projet.